HR Giger, le père d’Alien, bientôt exposé en France

Alien Covenant
Share Button

Ne tenant pas d’autre blog, c’est ici que je vais poster cet article consacré au peintre surréaliste suisse Hans Ruedi Giger (1940-2014), à l’occasion de la sortie du film Alien Covenant (image ci-dessus), réalisé par Ridley Scott, et de l’exposition HR Giger à venir à Nantes au lieu unique, qui aura lieu du 16 juin au 27 août 2017.

Du Necronomicon à Alien

Je ne comprends pas que l’artiste n’ait toujours pas la place qu’il mérite dans les livres d’art, aujourd’hui 40 ans après la sortie du son premier recueil d’oeuvres majeures (Le Necronomicon, 1977). Lui-même regrettait de n’avoit jamais été exposé à Beaubourg ou encore au Palais de Tokyo. Peut-être est-ce parce que ses œuvres dérangent, empruntes de visions morbides et sexuelles. Mais l’artiste a su sublimer ces visions horribles, et son travail peut être vu comme une exploration de l’âme humaine. Je vous recommande au passage la passionnante analyse de Laura Wojazer, intitulée L’Horrible : un mouvement artistique : Le regard moderne de HR Giger.

La technique exceptionnelle de HR Giger, combinée à ses visions dérangées rendent son oeuvre unique. Il n’est guère étonnant que Salvador Dalí l’ait remarqué et que tous deux aient sympathisé à l’occasion du projet Dune d’Alejandro Jodorowsky (un projet qui réunissait aussi Moebius, Dan O’Bannon et Chris Foss). HR Giger était influencé par de tels Maîtres du surréalisme, mais aussi par ses lectures, en particulier HP Lovecraft. Ce qui rend son travail si identifiable, c’est l’omniprésence dans son oeuvre du thème du biomécanique : organique et mécanique fusionnent en permanence. C’est aussi son incroyable maîtrise de l’aérographe. Car si HR Giger s’est tout au long de sa carrière exprimé en recourant à divers médias (du crayon à la sculpture en passant par la réalisation), c’est surtout son exceptionnel talent à l’aérographe qui l’a révélé. Il faut le voir peindre – dans divers documentaires – avec divers pochoirs, directement sur une toile parfaitement vierge. HR Giger a intensivement pratiqué l’aérographe dans les années 1970 et 1980, et ses œuvres sont parvenues jusqu’au réalisateur britannique Ridley Scott, qui a fait appel à lui pour le film Alien, le huitième passager (1979). Alien va marquer un tournant dans le genre Science Fiction horrifique ; son design demeure moderne aujourd’hui et sa créature influence encore tous les monstres divers que l’on voit au cinéma (et ailleurs). Le travail de HR Giger s’est vu justement récompensé sur ce film par un Oscar. HR Giger n’a pas seulement travaillé dans le domaine cinématographique (La Mutante, 1995), il a aussi signé de nombreuses pochettes d’albums musicaux, comme pour le groupe de métal Magma.

Un artiste influent

Son oeuvre aura inspiré de nombreux artistes dans les domaines de la science-fiction, du fantastique, du cyberpunk ou encore de l’horreur. N’en déplaise à ses détracteurs, son influence est majeure dans de multiples arts, notamment au cinéma, dans la bande dessinée, l’art du tatouage, ou encore le jeu vidéo.

En la matière, le genre shoot’em up lui doit beaucoup, à l’image de l’essentiel R-Type. Et sur le micro-ordinateur Commodore Amiga, aucun joueur n’a pu oublier Alien Breed. Prochainement, le jeu Scorn lui rendra là encore un bel hommage. Ce domaine, du jeu vidéo, intéressait certainement HR Giger puisque, comme j’ai eu l’occasion de l’écrire dans plusieurs ouvrages (voir en fin d’article), l’artiste a accordé son autorisation pour l’exploitation de plusieurs de ses oeuvres dans le brillant Dark Seed (1992) – où l’on aperçoit par exemple les tableaux Li I ou encore N. Y. City III, Straight – et sa suite, Dark Seed 2 (1995).

R-Type Giger

R-Type (Irem, 1987)

Alien Breed Giger

Alien Breed (Team17, 1991)

Scorn

Scorn (Ebb Software, 2017)

Dark Seed Affiche Giger

 

Darkseed Giger Cyberdreams

Dark Seed (Cyberdreams, 1992)

HR Giger Seul avec la Nuit

HR Giger n’a été exposé en France qu’en de rares occasions. Parmi celles-ci, l’éblouissante exposition à la Halle Saint Pierre à Paris en 2004 fut un grand moment pour moi puisque j’y ai eu l’occasion de rencontrer le Maître.

HR Giger Halle Saint Pierre Paris

HR Giger Seul avec la Nuit

Je me réjouis que plusieurs de ses œuvres soient bientôt de retour en France dans une exposition à Nantes judicieusement intitulée Seul avec la Nuit. Le commissariat de l’exposition a été confié à Carlos Arenas, grand spécialiste du plasticien. Et bien sûr, le meilleur moyen de (re)découvrir le travail de HR Giger est de visiter son Musée à Gruyères, en Suisse.

Pour aller plus loin :

Alien, Romans & Images de la quadrilogie

Alien Metal Hurlant

 

Publier un commentaire